La pétanque au coeur du Périgord Noir PETANQUE SARLADAISE
La pétanque au coeur du Périgord Noir PETANQUE SARLADAISE

REGLEMENT

Quelques rappels et les nouvelles dispositions applicables en janvier 2017

 

Article 6 Début du jeu et règlement concernant le cercle (Extrait):

Dans tous les cas les cercles doivent être marqués avant le lancement du but.

L'équipe qui gagne le droit de lancer le but soit après tirage au sort, soit parce qu’elle aura marqué à la mène précédente n'a droit qu'à un essai (terminés les 3 lancés). S'il est infructueux le but est remis à l'autre équipe qui le place (placer et pas jeter) où elle veut dans des conditions réglementaires.

L’intérieur du cercle peut être nettoyé entièrement durant toute la mène mais devra être remis en état à la fin de celle-ci. Le cercle n’est pas considéré comme terrain interdit.

Si un joueur ramasse le cercle alors qu'il reste des boules à jouer, le cercle est remis en place mais seuls les adversaires sont autorisés à jouer leurs boules

 

Article 7 Distances réglementaires pour le lancer du but  (Extrait):

Pour que le but lancé par un joueur soit valable, il faut :

- Que le cercle de lancement soit à un mètre minimum de tout obstacle et à au moins deux mètres d’un autre cercle utilisé

A la mène suivante, le but est lancé à partir d’un cercle tracé ou posé autour du point où il se trouvait à la mène précédente, sauf dans les cas suivants :

- Le lancer du but ne pourrait se faire à toutes distances réglementaires.

Dans le premier cas, le joueur trace ou place le cercle à la limite réglementaire de l’obstacle.

Dans le deuxième cas, le joueur peut reculer, dans l’alignement du déroulement du jeu de la

mène précédente, sans toutefois dépasser la distance maximale autorisée pour le lancer du

but.

Cette possibilité n’est offerte que si le but ne peut être lancé, dans une direction quelconque, à la distance maximale.

Si le but n’a pas été lancé dans les conditions ci-dessus définies, l’équipe adverse le dépose (et non le jette) dans une position réglementaire sur le terrain de jeu et elle peut,à son tour,reculer le cercle dans les conditions prévues à l’alinéa précédent si un premier recul par l'équipe adverse n'aurait pas permis un lancement à la distance maximale.

L'équipe qui a gagné le droit de lancer le but dispose d'une durée maximale d'une minute.

Celle qui a gagné le droit de le poser après le jet infructueux de son adversaire doit le faire immédiatement.

Article 8 Validité du lancer du but (Extrait)

Si le but lancé est arrêté par un partenaire, il est donné à l'adversaire qui doit le placer (et pas jeter ) dans une position réglementaire.

Si, après le jet du but, une première boule est jouée, l’adversaire a encore le droit de contester sa position réglementaire sauf si c'est lui qui a placé le but en terrain de jeu après échec du jet par l'autre équipe.

 

Article 10 Déplacement des obstacles

Il est formellement interdit aux joueurs de supprimer, déplacer ou écraser un obstacle quelconque se trouvant sur le terrain de jeu. Toutefois, le joueur appelé à lancer le but est autorisé à tâter une donnée avec l’une de ses boules sans frapper plus de trois fois le sol (c'est à dire avant que le but soit lancé).

En outre, celui qui s’apprête à jouer ou l’un de ses partenaires peut boucher un trou qui aurait été fait par une boule jouée précédemment.

Pour non respect de cette règle, notamment en cas de balayage devant une boule à tirer, (ni balayer ni boucher un éventuel trou sauf s'il existe et a été fait par une boule jouée précédemment) le joueur fautif encourt les pénalités prévues à l’article35

 

Article 19 Boules nules (Extrait) :

Toute boule nulle doit être immédiatement retirée du jeu. A défaut, elle sera considérée comme bonne dès qu’une boule aura été jouée par l’équipe adverse.

 

Article 21 Temps autorisé pour jouer

Dès que le but est lancé, tout joueur dispose d’une durée maximale d’une minute pour lancer sa boule. Ce délai court dès l’arrêt du but ou de la boule jouée précédemment ou s’il a fallu effectuer la mesure d’un point, dès que cette dernière a été réalisée.

Ces mêmes prescriptions s’appliquent pour le lancer du but.

Tout joueur ne respectant pas ce délai, encourt les pénalités prévues au chapitre Discipline article 35

 

. Article 27 Boules enlevées

Il est interdit aux joueurs de ramasser les boules jouées avant la fin de la mène. A la fin d’une mène, toute boule enlevée avant le décompte des points est nulle. Aucune réclamation n’est admise à ce sujet.

Si un joueur ramasse ses boules en terrain de jeu alors qu'il reste des boules à ses partenaires, ces derniers ne seront pas autorisés à les jouer.

 

Article 31 Réclamations

Pour être admise, toute réclamation doit être faite à l’arbitre. Dès que la partie est terminée, aucune réclamation ne peut être admise.

 

 

Belle illustration de ce que ne doit pas être un championnat de club

 

         Une série d'incidents malheureux et regrettables a perturbé le déroulement des phases finales du CDC24 et dévoyé l'esprit qui préside dans cette compétition.

         Dans un tête à tête, un comportement particulièrement irrespectueux à l'encontre de l'adversaire donnait le ton. Une succession de palabres insupportables et continuelles dignes du joueur qui cherche sciemment à déstabiliser son adversaire ou bien reflétant peut-être une frustration à l'encontre d'un autre club et qualifié pour l'occasion de mots doux et "naturellement" personnifié par le dit adversaire . Aller savoir...Chacun peut donner son interprétation. .

         Plus tard et pendant que se jouaient les doublettes, un équipier du même club que l'énergumène à la parole prolixe et entièrement habité par son comportement mal intentionné, a interpellé un joueur de l'équipe adverse qui se trouvait sur un terrain mitoyen. Deux formes d'irrespect caractérisées.

         Mais l'ascension vers le ridicule et la bêtise devait se poursuivre. Le joueur de boules sait parfois être têtu. Il peut même être connecté a une boule au dessus de son cou aussi dure et aussi vide que celle qu'il tient dans sa main. Les spectateurs involontaires en ont eu l'expérience lorsqu'un joueur a été physiquement agressé, pris au cou et jeté à terre à la suite d'une prise qui ressemblait à celle d'un fac similé de sport de combat et qui en cette circonstance aurait moralement renversé n'importe quel professeur de judo.

         Mais le joueur de pétanque utilise le plus souvent deux boules. Aussi notre ami a récidivé près de la table d'arbitrage alors que son adversaire (d'un jour mais aussi d'avant disaient les langues sur le terrain) s'était volontairement isolé, plus ou moins aidé par un de ses sbires.

 

         Que retenir de ces faits observés par une pléiade de joueurs ?

 

         Deux mots sur les arbitres. Et oui ! Que fait la police ? Et bien elle a fait ce qu'elle devait faire avec les moyens qu'elle avait. L'arbitre est intervenu à trois reprises, pendant le tête à tête ou sa seule présence a ralenti momentanément les ardeurs verbales agressives qui pourrissaient la partie, une deuxième fois en interpellant ce même joueur qui a lui seul a « envahi » le terrain ou se déroulait un autre jeu. Et une troisième fois pendant le début des doublettes en surveillant les acteurs. L'affaire relaté plus haut a débuté après le déplacement de l'arbitre mais, à lui seul, il ne pouvait couvrir tous les terrains.

 

       Deux mots sur la politique des clubs et  la gestion de leurs joueurs. On notera d'abord que les joueurs incriminés sont d'excellents joueurs d'un niveau de 3 divisions supérieures au moins à leurs adversaires du jour ( ce qui  requérrait un peu d'humilité plutôt qu'une forme de jalousie exacerbée à l'encontre d'un club et clairement exprimée par au moins un joueur, les « P.... de « nom du club », les interréssés ont particuliérement aimé) Donc deux mots, plutôt deux questions. Quel est le rôle d'un capitaine d'équipe témoin de tels faits de la part de ses joueurs ? Quel club et quel président de club peuvent accepter d'intégrer dans leurs équipes des personnalités  qui déshonorent par leur comportement le jeu de pétanque et l'institution qui le régit ? Quelle cohabitation future pour ces deux mondes divergents ? Messieurs les dirigeants de clubs et d'ailleurs, au boulot !

 

       Mauvaise journée à vite oublier.

 

 

PS/les joueurs et les clubs ne sont pas cités volontairement. On s'en moque et on les a déjà oubliés. C'est le fond qui est important pas les marionnettes.

 

 

 

La pétanque vue par les tabloïds anglais.

Quand le folklore ne fait plus recette, la caricature prend le relais.

 

     On le sait, l'été est un moment propice aux excès. Et quand les anglais s'intéressent au jeu de pétanque, il arrive qu' ils le décrivent comme une activité corrompue qui se pratique sur un champ de bataille. Pour preuve, cet article paru en début de saison estivale dans The Independent, journal londonien. Avec un titre provocateur qui annonce le ton « Un vent mauvais sur la pétanque »

 

     D'emblée le journaliste enferme le jeu de pétanque dans une activité dédiée aux seuls retraités. A consommer après la sieste. Mais rapidement, il prend une autre direction, sans doute plus propice à retenir l'attention des lecteurs en vacances chez les voisins gaulois.

     Il a rencontré Hervé ROFRITSCH, patron d'une société qui fabrique des boules depuis 1904. Celui-ci assure que les concours locaux de pétanque sont gangrenés par des scandales à propos de matchs truqués et d'intimidations des adversaires par des armes à feu. Le monde des boules serait donc particulièrement infréquentable pour tout honnête citoyen comme pour les sujets de sa majesté.

     Pour illustrer le milieu de la pétanque, il rappelle les incidents -véritables hélas- survenus aux derniers championnats de Ligue à Campagne.(40)...en Aquitaine : bagarres, coups et blessures infligés avec des battes de base-ball, des barres de fer et autres makilas(bâton de marche basque) Six membres d'une même famille sur 3 générations étaient impliqués. Et rien à voir avec la pétanque.

     Pour accréditer l'aspect funeste et particulièrement dangereux de ce sport de voyous, le journaliste s'est rapproché du Président de la FIPJP, Claude AZEMA. Celui-ci affirme que la cause de cette montée de violence vient du fait que les clubs locaux proposent des prix en espèces, « les gens jouent pour de l'argent et non plus pour le plaisir ». Une autre cause serait la consommation d'alcool et de rappeler un accident mortel sur un boulodrome survenu cette année près de Montpellier à cause d'une bouteille impayée.

 

     La conclusion pour le fabriquant de boules, est que « peut-être, une partie du problème vient de la démocratisation du jeu » Une forme de pensée pas très éloignée de ceux qui professent qu'une partie du problème de l'Education vient des 80% d'une classe d'âge qu'il faut emmener au bac...

     Et de conclure sa conclusion avec un effet de modération qui a le mérite de coller à la réalité « la violence et l'intimidation restent des faits marginaux » Merci de nous le rappeler.

 

     Après la guerre, les bonnes nouvelles. Tout n'est pas noir dit encore le journaliste anglais car les Bobos parisiens se lancent dans la pratique du jeu de pétanque ! « les Bobos relancent commercialement le secteur des boules » Voilà une bonne nouvelle qui réconfortera les tenants de la démocratisation de tous les sports.

 

       Pas un mot sur l'envollée sportive du jeu de pétanque.  Après le folklore, la caricature.

 

           Bonnes vacances.

REGLEMENT DE JEU OFFICIEL DE PETANQUE

 

Voici la liste des articles qui ont subi un

CHANGEMENT APPLICABLE DÈS LE 1er MARS 2015

 

 

Article 6 : Début de jeu ; règlement concernant le cercle

A la place de : « Les cercles matérialisés sont utilisables sur décision de l’organisateur qui doit les fournir. » est écrit :

Les cercles pliables sont admis à condition qu’il s’agisse de modèles agréés par la FIPJP au regard, notamment, de leur rigidité.

Lorsque les organisateurs proposent des cercles réglementaires ou agréées, les joueurs sont tenus de les utiliser.

Ils doivent également accepter les cercles réglementaires ou agréés proposés par l’adversaire. Dans tous les cas, les cercles doivent être marqués avant le lancement du but.

A la fin de l’article est ajouté :

Si un joueur ramasse le cercle alors que ses partenaires disposent encore de boules, ceux-ci ne seront pas autorisés à les jouer. (quand il reste des boules à l’adversaire, on replace le cercle, même approximativement, et on fait terminer la mène. S’il reste une boule à l’adversaire et une au partenaire, on remet le cercle en place et seul l’adversaire joue sa boule.)

 

Article 7 : Distances réglementaire pour le lancer du but

Il y a 2 changements dans cet article.

Le 3° alinéa subit un ajout et devient :

3) Que le but soit à un mètre minimum de tout obstacle et de la limite la plus proche d’un terrain interdit. Cette distance est ramenée à 50 cm dans les parties en temps limité, sauf pour la ligne de fond de jeu.

La fin du 4° alinéa devient :

Si, après 3 jets consécutifs par la même équipe, le but n’a pas été lancé dans les conditions réglementaires ci-dessus définies, il est remis à l’équipe adverse qui dispose également de 3 essais. Elle peut à son tour reculer le cercle dans les conditions prévues à l’alinéa précédent si le premier recul n’avait pas permis un lancement à toute distance réglementaire.

Dans ce cas le cercle ne peut plus être changé si cette équipe ne réussit pas ses 3 jets.

(on peut donc reculer le cercle deux fois de file, une fois par chaque équipe)

 

Article 8 : Validité du lancer du but

Le mot joueur est remplacé par adversaire

Si le but est arrêté par l’arbitre, un adversaire, un spectateur, un animal ou tout objet mobile, il n’est pas valable et doit être relancé sans que ce jet compte pour les 3 auxquels l’équipe ou le joueur a droit.

(Ceci implique que s’il est arrêté par un partenaire le jet est nul et compte dans les 3 jets de son équipe)

 

Article 9 : Annulation du but en cours de mène

Dans cet article il n’y a plus 6 cas d’annulation du but, il y en a 7. L’alinéa 4 Bis disparaît,

  1. Quand dans les parties se déroulant au temps limité, le but sort du cadre attribué

     

Article 23 : Boules jouées contrairement aux règles

Toute boule jouée contrairement aux règles est nulle et tout ce qu’elle a déplacé dans son parcours est remis en place, si marqué, à l’exception des cas dans lesquels le présent règlement de jeu prévoit l’application des sanctions spécifiques et graduées de l’article 34.

Toutefois, l’adversaire a le droit de faire appliquer la règle de l’avantage et …….

(Ex : si le joueur n’a pas eu de carton jaune au préalable, on n’annule pas une boule parce que le joueur mord le cercle, on lui donne d’abord un avertissement marqué par le carton jaune…)

 

Article 26 : Boules enlevées

Ajout en fin d’article :

Il est interdit aux joueurs de ramasser les boules jouées avant la fin de la mène.

A la fin de la mène, toute boule enlevée avant le décompte des points est nulle. Aucune réclamation n’est admise à ce sujet.

Si un joueur ramasse ses boules en terrain de jeu alors qu’il reste des boules à ses partenaires, ces derniers ne seront pas autorisés à les jouer.

(ça ne concerne pas les boules tirées et manquées qui sont en dehors du terrain et pour lesquelles le règlement reste inchangé)

 

Article 28 : Boules à égale distance du but

Seul l’alinéa 1 change : on revient à l’ancien règlement, ce qui est plus logique

Lorsque les deux boules les plus proches du but, appartenant chacune à une équipe, sont à égale distance, 3 cas peuvent se présenter :

1) Si les deux équipes n’ont plus de boules, la mène est nulle et le but appartient à l’équipe qui avait marqué précédemment ou qui avait gagné le tirage au sort.

(ce n’est plus à l’équipe qui avait lancé le but précédemment)

 

Article 31 : Pénalités pour absence des équipes ou des joueurs

Cet article reçoit 2 ajouts importants, l’un pour le joueur qui demande l’autorisation de sortir, l’autre pour le joueur qui est malade sur le terrain

Le dernier paragraphe devient :

Aucun joueur ne peut s’absenter d’une partie ou quitter les terrains de jeu sans l’autorisation de l’arbitre. En tout état de cause cette sortie n’interrompt pas la partie, ni l’obligation par ses partenaires de jouer leurs boules dans la minute impartie.

S’il n’est pas revenu au moment où il doit jouer ses boules celles-ci sont annulées à raison d’une boule par minute. (l’arbitre ne demande plus aux adversaires d’attendre le retour du joueur, au contraire il oblige les joueurs à jouer en respectant le temps d’une minute maximum par boule)

Si l’autorisation n’a pas été accordée, il est fait application des sanctions de l’article 34.

(ATTENTION, cette application des sanctions de l’article 34 représente un grand changement, on n’applique plus la suspension d’une mène…)

Il est ajouté en fin d’article le cas du joueur malade en cours de partie :

En cas d’accident ou de problème médical dûment constaté par un médecin, il pourra être accordé une interruption maximale d’un quart d’heure. Si l’autorisation de cette possibilité se révélait frauduleuse, le joueur et son équipe seraient immédiatement exclus de la compétition.

 

Article 34 : Sanctions

Il n’y a plus que 5 degrés de sanctions au lieu de 6

1°. Avertissement qui est marqué officiellement par la présentation d’un carton jaune au fautif

2°. Annulation de la boule jouée ou à jouer ; qui est marqué officiellement par la présentation d’un carton orange au fautif.

3°. Exclusion du joueur fautif pour la partie ; qui est marqué officiellement par la présentation d’un carton rouge au fautif.

4°. Disqualification de l’équipe fautive.

5°. Disqualification des deux équipes en cas de connivence.

(ATTENTION, il n’y a plus de deuxième carton orange)

L’avertissement est une sanction, il ne peut être donné qu’après constatation de l’infraction.

(nous avons l’habitude de dire sur la boule jouée)

Ne peut être considéré comme avertissement officiel, l’information donnée aux joueurs en début de compétition ou de partie.

 

Article 38 : Incorrection

Seule la fin de cet article est modifiée.

Voici ce qui est ajouté :

Une tenue correcte est exigée des joueurs auxquels il est interdit de jouer torse nu et qui doivent notamment pour des mesure de sécurité porter des chaussures fermées, dessus, devant et derrière.

Il est interdit de fumer sur les jeux, y compris les cigarettes électroniques.

Tout joueur qui n’observerait pas ces prescriptions, serait exclu de la compétition s’il persistait après avertissement de l’arbitre.

(enfin, c’est écrit dans notre règlement !)

 

PS : Article 3 : Buts agréés : à partir de fin 2016 ou 2017, le but devra avoir un poids compris entre 10 et 18 grammes.

 

Mise à jour faite le 19 février 2015

 

Jean-Claude Dubois

Président de la Commission Nationale

des Règlements et de l’Arbitrage

Préparation du Championnat des clubs 2015

Sarlat-Naillac

 

Belle séance d'entraînement avant de s'attaquer au championnat des club.

 

Samedi 14 février, dans le boulodrome couvert, les spectateurs attentifs ont assisté à d'excellentes parties déroulées de main d’orfèvre par quelques surdoués de la boule. Ceux qui ne les connaissaient pas encore ont découvert les deux jeunes récents champions de France des clubs dans la catégorie Jeunes, Alexis SOUGNOUX dans le camp sarladais et Marc CASTET pour le club de Naillac.

 

Ils étaient venus l'an passé et avaient triomphé à l'issue de la rencontre amicale .Ils sont revenus à l'aube de la nouvelle saison 2015 mais cette fois les équipes sarladaises n'ont pas laissé l'adversaire du Périgord Pourpre prendre le dessus.

 

L'équipe Sarlat 2 qui évolue en 1ere division du CDC, renforcée pour cette rencontre amicale par des joueurs de l'équipe de CRC a remporté 4 TT, 2 doublettes et 1 triplette. Elle totalise un score de 22 contre 14 à Naillac 1. Parmi les nouveaux venus au club et qui intégreront les 2 équipes phare, seuls Alexis SOUGNOUX, et son père Claude étaient présents. C'est dire que le capitaine, Bernard DELBOS, peut envisager de nouvelles combinaisons et une progression de sa formation dans la perspective du championnat à venir.

 

L'équipe 3 qui évolue en 2eme division, conduite par son coach Dominique GARCIA a gagné le match contre Naillac 2 par 30 à 6 avec 9 parties gagnées contre 2 perdues. Sarlat 3 jouait avec les titulaires qui débuteront le CDC ; Cette équipe de joueurs qui se connaissent bien peut avec son beau niveau de jeu entrevoir les futurs matchs avec sérénité.

Ce fut donc une après-midi instructive pour les coachs parce qu'ils peuvent maintenant paufiner les compositions d'équipes et un moment de grand spectacle pour les spectateurs.

 

Après le temps du beau jeu, la rencontre s'est poursuivie toute la nuit (ou presque) dans une salle des fêtes préparée pour festoyer. Les yeux de ceux qui s'aventuraient de nouveau dans le boulodrome dimanche après-midi restaient bien fatigués...

 

Aujourd'hui la pétanque a montré qu'elle savait être sportive et conviviale. Bravo et merci aux organisateurs (Nico, Seb DELOL, Nanard) aux cuisiniers ( Didier, Jérome ) et à tous les joueurs.

L'excellent bilan de la saison 2014

 

 

         Benjamins et minimes  

 

         Léo BOUTY et Antonin GARCIA, renforcés par Ismaël CHAMBOT de Montignac Pétanque sont de nouveau champions de la Dordogne en 2014. Ils ont participé à la phase finale des championnats de France à Soustons (40) pendant les vacances estivales et ils ont atteint les 16ème de finale. Mais là ne s'arrête pas l'extraordinaire saison de nos jeunes : Antonin est aussi champion Tête à Tête de sa catégorie, Lucas CHAUFFOUR est champion Tête à Tête benjamin; en doublette, Léo associé à Ismaël d'une part et Louis VEYSSIERES associé à Lucas d'autre part sont champions dans leur catégorie respective; et ajoutons les vice-champions, Louis en Tête à Tête chez les benjamins et Antonin avec Nathan BOUCHET du club de Montanceix en doublette minime.

Enfin, l'équipe Jeunes est championne du CD24 dans le championnat des clubs Jeunes et elle a participé aux championnats de Ligue Aquitaine à Sainte-Livrade (47).

 

Championnat de la Dordogne Senior

 L'équipe de copains Nicolas BOUTY, Alain GARCIA et Jean-Christophe GODARD ont remporté pour la deuxième année consécutive le titre de champion départemental Senior en formation Triplette. En remportant ce trophée majeur, les joueurs du club sarladais se trouvaient qualifiés pour les championnats de France qui se sont tenus au mois de juin à Brive où les supporters sarladais s'étaient déplacés. 

Peu de temps après cet événement, Alain et Nicolas devenaient les nouveaux champions du CD24 en Doublette. En remportant triplette et doublette la même saison, ils réalisent un doublé historique. En phase finale des championnats de France, ils termineront leur parcours en s'inclinant en 16ème.

 

Championnat de Ligue Aquitaine

L'équipe de Triplette mixte, Karen BORNES, Nicolas BOUTY et Alain GARCIA, a participé aux championnats de Ligue et a été éliminée en quart de finale par les futurs vainqueurs et nouveaux champions de Ligue.

En vétéran, la formation doublette composée de deux joueurs titrés à multiple reprises Dominique JOUBERT et Floriva MODESTE a échoué également en quart de finale devant l'équipe qui sera finaliste.

 

Coupe de France (8 joueurs dont une féminine minimum)

          Sortir vainqueur de la rencontre contre Montanceix finalisait une étape très importante et qui s'avérait incertaine dans ce premier tour de la compétition. Cette victoire  contre une excellente équipe de joueurs souvent titrés a permis à Sarlat de poursuivre son objectif qui était de jouer une rencontre inter-régionale, voire plus. C'est en éliminant la Petite Boule de Naillac qui évoluait l'an passé en division régionale CDC, que l'équipe accèdera au tour inter-régional ; mais les sarladais ne passeront pas ce tour en perdant honorablement face au club bordelais Burdigala Pétanque du champion du Monde Didier CHAGNEAU.

 

Championnat des Clubs

       Sous les couleurs du club, 8 équipes composées chacune de 8 joueurs étaient engagées en CDC. Les résultats d'ensemble sont convenables pour certaines équipes, voire excellents pour d'autres. En Senior, les équipes 1 et 2 ainsi que les Vétérans 1 ont obtenu la qualification pour jouer les phases finales. Les vétérans 1 s'inclineront en finale devant l'équipe de Cornille, nouveau champion départemental vétérans. L'équipe 2 Senior, en 2ème division,  tombera en demi-finale devant Bergerac mais elle avait auparavant assuré la montée en division supérieure réalisant ainsi l'objectif annoncé en début de saison. La grande satisfaction vient de la 1ere division et du parcours effectué par l'équipe 1 qui a gagné sa place en division régionale en battant Périgueux en finale départementale. Elle concrétise ainsi l'objectif prioritaire pour cette saison qui est la montée du club dans l'élite régionale. Les autres équipes sarladaises engagées en CDC ont joué la fin de saison sans enjeux majeurs.

 

Concours nationaux

Alain GARCIA et Nicolas BOUTY ont remporté  2 grands concours nationaux : associés à Samson DEBARD, le national de Périgueux qui réunissait 768 joueurs et avec Jean-Christophe GODARD, le 4ème souvenir Mario FOYOT à Capbreton (40)

 

 Deux joueurs sont particulièrement associés aux bons résultats sportifs obtenus par les équipes engagées dans les différentes compétitions au cours de la saison 2014 : Nicolas BOUTY et Alain GARCIA. Non seulement ils ont participé et remporté des victoires essentielles pour légitimer les ambitions sportives du club mais ils ont su entrainer dans leur sillage d’autres joueurs moins expérimentés qui ont eu l’occasion de montrer l’étendue de leur talent.

 

        Un club mieux structuré avec des ambitions sportives identifiées, des joueurs aguerris pour jouer des matchs importants, une espérance commune de gagner notamment en CDC ont été des facteurs essentiels pour réaliser cette saison extraordinaire sur le plan sportif et dans laquelle sont associé l'ensemble des joueurs du club. Il convient aussi d' intégrer les 6 équipes qui ont perdu à la partie qualificative aux différents championnats de Ligue, une malencontreuse série qui aurait pu entrer dans le livre des records du CD 24 s'il avait existé ! Cette situation fût à l'origine d'un état de doute passager parmi les joueurs mais vite balayé au regard des résultats individuels et collectifs obtenus par la suite au cours de belles victoires.

D GARRIGUE de la FFPJP, les champions, F. TRELLU, DNT et S. DELOL, le coach.

Extra-ordinaire championnat de France Triplette Jeunes à Soustons

 

Week-end quasi-historique pour les jeunes joueurs périgourdins qui garderont graver dans leurs mémoires les hauts moments d'intensité puis de joie qu'ils ont partagés entre eux et avec tous les accompagnateurs dévoués et leur famille pendant ce championnat de France organisé dans les Landes.

 

Minimes, cadets et juniors étaient répartis par catégorie dans des Poules de 6.

 

Les juniors, champion de la Dordogne, avec les incontournables et talentueux frères CASTET, Marc et François associés à Alexis SOUGNOUX ont échoué honorablement en 16ème et après s'être bien tenus en Poule contre l'équipe du Lot et Garonne et Dylan DJOUKICH, vice-champion du monde Jeune.

 

Pour une première participation en phase finale, les minimes qui représentaient le CD24 et la ligue d'Aquitaine, Léo BOUTY (Sarlat) Antonin GARCIA (Sarlat) Ismaél CHAMBOT (Montignac) ont remporté 4 parties et concédé une seule défaite. Ils ont terminé 1er exequo de leur Poule au final de ce brillant parcours. Le tirage pas très favorable des 16ème contre l'équipe de la redoutable région de Rhone-Alpes et un jeu un peu en dessous de leurs précédentes prestations ont conduit à la défaite sur le score de 13 à 6.

 

Les cadets, champion de la Dordogne et champion d'Aquitaine, menés par Lucas DESPORT (EPP) ont offert émotions et bonheur à tous les boulistes périgourdins. Après être sortis 1er de Poule avec 4 victoires pour une défaite, ils battaient en 16ème l'équipe des Landes qui jouait sur ses terres. En 8ème l'équipe de l'Aude s'inclinait à 8. Puis vint la défaite de la Guadeloupe sur une Fanny en quart, suivie de celle du Gard en demi, partie gagnée 13 à 4 malgré la présence de Tyson MOLINAS, joueur de 15 ans et récent vainqueur de l'international Tête à Tête Senior de MILLAU considéré par beaucoup comme le concours le plus relevé du monde boulistique.

Mais nos jeunes champions ont montré qu' ils avaient les nerfs  solides et que personne ne pouvait les impressionner en ce week-end ensoleillé. Les deux équipes ont proposé un excellent niveau de jeu. Lucas a réalisé une formidable prestation au tir et avec ses équipiers, Guillaume BUGNET (Petite Boule de Naillac) et Thomas HUBARZ (Montanceix) a mis à mal les gardois et le jeune prodige Tyson tout juste sélectionné en équipe de France Junior.

Et vint la finale de ce championnat de France jouée dans les arènes de Soustons. Une partie serrée s'engagea jusqu'à la mi-rencontre avec l'équipe de Poitou-Charentes. Puis arriva ce dénouement heureux, libérateur, qui cristallisa toutes les attentions lorsque Lucas tira pour sacrer son équipe Championne de France. « Un moment magique et émotionnel » dira plus tard Nico BOUTY qui a suivi intensément ces championnats. Comment ne pas ressentir aussi cette chair de poule qui habitat les périgourdins lorsque retentit la Marseillaise ! Francis GARRIGUE, les larmes à l’œil, Sébastien DELOL, joueur et président de club émérite et maintenant coach comblé, lui aussi ému jusqu'aux larmes ! Et tous les dirigeants, éducateurs, le clan venu de Dordogne se ruant dans les bras des uns et des autres !

Et cet exploit familial. Il y a quelques semaines Valérie LABROUSSE était sacrée championne de France Doublette Féminine. Aujourd'hui, son fils Lucas ramène en Dordogne, dans son foyer un deuxième titre national. Premiers titres nationaux pour le CD24 et acquis la même année. Sûr qu'à l'avenir, les adversaires des « dordognais » regarderont différemment nos équipes maintenant résolument et légitimement ambitieuses.

 

On se souvient lorsque la saison dernière, le comité avait proposé un stage aux Jeunes, et au cours duquel ils avaient été confrontés à des équipes étrangères. Pour anticiper ce championnat de France, le comité a récidivé. Le Président GARRIGUE et les éducateurs ont décidé d'offrir aux jeunes qualifiés 3 jours de stage avant d'entamer la compétition, avec pour premier objectif améliorer la cohésion du groupe. Au menu, pétanque évidemment, mais également bowling, foot, baignade et promenade sans oublier le spectacle de la course landaise. Les jeunes se souviendront également de cette séquence pendant laquelle Florence TRELLU, DTN à la FFPJP, a prodigué quelques conseils. Et notamment Léo parce que Florence lui a expliqué pourquoi ses boules « sortaient »sur le côté et après une heure de travail bénéfique il réussissait à résoudre son problème d'équilibre et de positionnement et « envoyait » les boules sur une droite trajectoire.

Le comité a donc gagné son pari car pendant ces 3 journées qui précédaient la compétition régnait une convivialité exemplaire. Puis il a été magnifiquement récompensé avec le titre conquis.

 

Saluons une nouvelle fois les efforts du comité, la volonté du Président d’œuvrer en faveur des Jeunes et surtout la compétence des éducateurs et des initiateurs, leur bénévolat. Que ce titre les encourage à poursuivre la politique menée en faveur des champions de demain et de tous les jeunes !

 

 

 

Bravo à tous pour nous avoir donné ce moment extraordinaire! Et vive le sport-pétanque.

 

Doublé historique

 

 

L'année 2014 restera gravée dans les annales sportives de l'histoire du club !

 

Il y a 15 jours Alain GARCIA, Nicolas BOUTY et Jean-Christophe GODARD remportaient pour la deuxième année consécutive le titre de champions du CD 24 en formation triplette.

 

Dimanche dernier, sur le terrain aménagé du club de la Boule Truffée de SALIGNAC, Alain associé à Nicolas gagnaient devant l'équipe de Montanceix, TINAS Akin et CANTIRAN Eric, le titre de champion départemental en formation Doublette. On a même frolé la finale entièrement sarladaise puisque les finalistes ont éliminé une autre équipe sarladaise, Patou BORNES et J-C GODARD, battu à 11 après avoir eu la gagne en main.

 

Les vainqueurs ne sont pas des inconnus dans le circuit national. Il ya quelques années déjà, lors d'une étape dans la capitale du Périgord Noir, Nicolas participait aux Masters de Pétanque. Cette compétition réunit chaque année les meilleures formations de l'exagone. Puis avec Alain au Trophée des villes sous les couleurs sarladaises ; c'est au cours du tournoi 2013 que Nicolas et Alain ont battu le multiple champion de France et champion du Monde, Philippe QUINTAIS associé à LUCIEN.

 

Les joueurs sarladais participeront aux championnats de France qui se tiendront à BRIVE pour la triplette et à Saint-Avolt (57) pour la doublette.

 

On notera la bonne prestation de Jérome GAILLARD et de Roland MARTEL qui se sont hissés jusqu'au 8ème de finale.

 

En doublette Féminines, Sophie JARDEL et Marie PEYNAUD de Montignac Pétanque sont les nouvelles championnes du CD 24. Elles ont battu en finale Maria MINTEROT et Roxane MARCONNET de Mareuil.

 

Bonne prestation également pour les sarladaises Stéfi CHAMBOT et Karen BORNES qui ont atteind les quart de finale.

 

Belle victoire pour les joueurs, belle victoire pour les club, belles victoires pour le district de Sarlat..

 

Félicitations à tous.

 

.

 

 

 

COUPE DE FRANCE à BRIVE, 23.02.2014 / De la bonne idée d'y être allé.

            En ce dimanche ensoleillé, il était facile de distinguer deux types de passionnés du sport pétanque : une majorité qui malgré la passion souvent envahissante du jeu dans leur vie n'a finalement pas su résister à l'atrait dominical d'une douce grasse matinée et une minorité qui s'est retrouvée dès 09h00 autour d'un match des 8eme de la Coupe de France.

            Quelques Périgourdins ont échoué à BRIVE et on reconnaissait des têtes lamponaises, sarladaises, d'autres de Montanceix, de Gourdon et peut-être d'ailleurs.

             Jamais dans une compétition, j'avais vu autant de boules lancées droites et un nombre égal restées dans la droite trajectoire. Cela évidement est dû à la qualité des acteurs présents capables de renouveler à loisir la boule de l'exploit. Que dire de LOY, métronome impassible et d'autres faits de jeu qui posent la distance entre nos champions à nous et ces champions là ...mais c'était une journée à vivre, pas une journée à raconter.

 

            On notera tout de même, que le sieur arbitre n'a pas marqué une intransigeance pugnace envers un champion à la gestuelle naturelle et reconnu lorsque celui- ci a , par exemple, une légère tendance à sortir du rond, porté par l'élan de son tir . Dans ces moments, comment ne pas compatir à l'afront fait au joueur laborieux de 3 ème division en CDC pour un orteil sorti avant l'heure. Justice pour tous !

             Dans un autre domaine, on restera étonné du niveau inférieur des féminines des deux équipes au regard du très haut niveau masculin. Mais, peut-être, était-ce le reflet de la faiblesse d'un jour ?

             Et enfin, dommage, pour le spectacle, et les spectateurs qui ont fait le déplacement que toutes les parties n'aillent pas à leur terme (doublette du matin) mais prime le nombre de points qui font ou pas une qualification (et donc merci à DREUX pour avoir gagné la triplette mixte et permis de regarder jusqu'à 13 la partie victorieuse d'une triplette lyonnaise – Loy, Lacroix, Leboursicaud - qui va tracer son chemin cette saison...)

             Pour tout le reste, que du bonheur !

 

             En conclusion, si vous n'y étiez pas, tant pis pour vous. Nous, nous avons beaucoup aimé.

 

COUPE DE FRANCE : réservez votre week-end, spectacle annoncé !

 

       La Coupe de France de Pétanque 2013/2014 arrive presque à son terme.

 

Samedi 22 et dimache 23 février, les 16èmes et 8èmes de finales se dérouleront dans les boulodromes couverts à BASSENS (33) et BRIVE (19).

        L'enjeu est une qualification pour la finale de Rumilly à 8 équipes.

 

          Amis  pétanqueurs du Périgord et d'ailleurs, venez nombreux encourager vos champions favoris ou simplement contempler du beau jeu !

 

BASSENS 33

BRIVE 19

27

ST ALBAN 31

5

ISLE 87

2

LE ROOY VILLENEUVE 47

28

LALANNE ARQUE 32

23

METZ 57

15

LYON CANUTS 69

10

ST FLORENT/CHER 18

18

DREUX 28

        

A Bassens vous pourrez voir évoluer les vainqueurs de la Coupe de France et de la Coupe d’Europe 2013 (la Ronde Pétanque de Metz 57). L’équipe voisine de Lot et Garonne (Le Rooy Villeneuve 47), les Saint-Albanais et les joueurs du Cher (St Florent/Cher 18) auront fort a faire pour accéder à l'unique place de finaliste.

 

         A Brive 2 grands clubs vont en découdre : l’équipe de Dreux (28) avec les champions de France Triplette 2013 (Ph. QUINTAIS, Ph. SUCHAUD, M. LUCIEN) et l’équipe des Canuts de Lyon (69) avec leurs 3 champions du Monde (B. LEBOURSICAUB, H. LACROIX et M. LOY). Les joueurs du Gers (32, Lalanne-Arqué) et de la Haute-Vienne (87, Isle sur Vienne) vont se frotter à ces grands champions, en espérant créer la surprise.

 

Nicolas BOUTY et Sébastien DELOL.

 

La Pétanque Sarladaise prépare la saison 2014

 

          La compétition sportive nécessite un temps de préparation. Voilà parole de coach. D'autant que le sport est collectif ; il nécessite  des ajustements dans les choix qui conduisent à la composition des équipes ainsi qu'un minimum de cohérence dans les choix tactiques.

           Nicolas BOUTY, manager général du club a pris l'affaire en main dès les premiers jours de la nouvelle année. Il a concocté une série de rencontres pour mieux observer ses joueurs et affiner ses équipes. D'abord avec celles engagées en 3ème division, puis entre les 2 équipes qui évoluent en 2ème division. Il fallait une trilogie, ce sera la rencontre avec le club de La Petite Boule de Naillac le samedi 15 février.

 

          Nicolas et le Président du club de Naillac, Sébastien DELOL, ont mobilisé les 2 équipes « phare » de leur club respectif pour organiser sous la forme d'une véritable compétition, une répétition générale avant le début des Championnats Des Clubs.

          L'équipe 1 de Naillac a participé l'an passé au championnat Régional. C'est dire la qualité de son effectif qui comprend avec Sébastien des joueurs comme Jérome BERLU et Nicolas ARNAUD. Ca tombe bien, l'équipe 1 sarladaise à pour objectif de "monter" en Régional. L'équipe 2 est championne départementale de 3ème division. Elle accède cette année en 2ème division.

 

         Les parties se sont déroulées avant et après un bon repas en présence de quelques licenciés du club sarladais qui s'étaient déplacés sans leurs boules pour l'occasion. Ils ont assisté à de belles confrontations. Dommage pour les locaux que des parties menées 11 à 4 aient été finalement perdues...

   Naillac 1 a battu Sarlat 1 sur le score de 20 à 16 (8 points aux T.T pour 4 à Naillac ; 8 points en Dou pour 4 à Naillac ; 0 points en Trip pour 12 à Naillac)

   Sarlat 2 a gagné Naillac 2 sur le score de 24 à 12 (8 points aux T.T pour 4 à Naillac ; 4 points en Dou pour 8 à Naillac ; 12 points en Trip pour 0 à Naillac)

 

         Merci aux Présidents Sébastien DELOL et Bernard DELBOS, grand merci au manager général sarladais Nicolas BOUTY qui a su magnifiquement porter son idée et la concrétiser, et surtout merci aux joueurs de Bergerac/Naillac qui ont effectué le déplacement et sans qui cette journée n'aurait pas été possible.

 

SAISON 2013

Philippe MELOT, adjoint au maire, Louis et Léo sur le devant de la scène.

 

Remise des Trophées du sport au Centre culturel.

 

         On n'en finit plus de célébrer la saison 2013 à la Pétanque Sarladaise. Les jeunes du club avec Léo BOUTY et Louis VEYSSIERES ont été une nouvelle fois à l'honneur. C'était à la soirée des remises de Trophées organisée chaque année en janvier par le Service des sports de la mairie de SARLAT.

         Ce sont pas moins de 6 trophées qu'ont ramenés les jeunes du club (5) et l'équipe Sénior championne départementale doublette, Xavier GARGAUD et Alain HECHAZO.

         En prime, le président du club Bernard DELBOS a bénéficié d'une interview en direct et relayée sur grand écran. Il a notamment développé, devant le public attentif de la salle Paul ELUARD, comble pour l'occasion, les objectifs sportifs du club pour l'année 2014.

 

        Alors..., alors après que la pétanque ait fait son entrée dans le monde sportif local,  il nous reste à espérer que l'année en cours sera une fois encore dignement fêtée lors de la prochaine remise des Trophées du sport. Et que le sport pétanque soit définitivement reconnu.

 

Assemblée Générale du CD 24

23 novembre 2013 / Lalinde


Attention : il s’agit d’un compte rendu succinct et donc très incomplet….et non officiel.

 

48 clubs sur 60 sont représentés dont 13 sur 19 pour le district de Sarlat (c'est à dire que sur 12 clubs absents 6 dépendent du district de Sarlat…)

 

          L’assemblée a débuté avec l’allocution du Président Francis GARRIGUE qui a rendu hommage à M. BERNARD, président mythique de la FFPJP décédé il ya peu dans sa 93ème année. Il a fait référence à Jean CAMPO qui lui avait demandé d’intégrer les instances de la Fédération, ce qui est aujourd’hui fait, et qui avait pour projet d’organiser une assemblée générale de la FFPJP à …Sarlat (mais dates et lieux sont déjà pris pour de longues années)

A la FFPJP, Francis participe, entres autres, à l’organisation des nationaux, il est chargé des équipes féminines et participe à des commissions.

 

     Par ailleurs, il nous indique que les modalités de la catégorisation changeront en 2015, que les écoles de Pétanque deviennent une priorité et qu’un dossier est en cours de réalisation sur l’encadrement des écoles (3 ou 4 jeunes suffisent pour débuter une école), que le nombre de licenciés continue de diminuer (-1,89) que de nouveaux championnats sont créés en promotion et vétéran (Doublette) et en féminin.

    Les efforts sont donc portés sur les jeunes et sur la catégorie de joueurs la plus importante, les Promotions (90% des joueurs en Dordogne)

 

    Une diminution des équipes engagées en championnat est constatée dans le CD 24.

 

    Le CDC est une affaire qui avance bien avec 142 équipes engagées dont 10 pour les jeunes avec des résultats mitigés sur le plan régional et national.

     Mais le souci et malgré les efforts consentis par le comité et les éducateurs,  sont les Jeunes.  Un appel aux clubs est donc  lancé car il est urgent de recruter de nouveaux éducateurs comme de nouveaux jeunes. En 2014, nous disposerons de 7 à 8 éducateurs,un nombre insuffisant pour encadrer les équipes jeunes aux championnats de Ligue.

Il est rappelé que pour devenir Initiateur (grade avant celui d’éducateur) une seule journée de stage, sans examen, suffit. Sans implication de la part des clubs, les efforts importants du comité pourraient devenir vains…

Le CDC Jeunes s’est déroulé sur une seule journée, il en sera de même en 2014. Les équipes jeunes ont obtenu de bons résultats en Régional.

 

     Concernant le Trophée des Villes (ex Trophée Obut), le CD24 n’engagera plus d’équipes sauf résultats exceptionnels au championnat de France.

 

     Le Président a abordé un nouveau problème dû à la mauvaise utilisation des réseaux sociaux. Des paroles malintentionnées à l‘encontre des éducateur ou du comité, voire des critiques personnelles,  ont été proférées sur Face Book et Twiter autour des différentes sélections jeunes et celle du Trophée des villes. Des éducateurs ne veulent plus continuer. Cela est évidemment inacceptable.

 

     Beaucoup d’équipes inscrites aux Journées Séniors Soyez Sport . En 2014, le Conseil Général apportera encore son aide et l'augmentera car il ne veut pas que les joueurs payent un engagement. A la base, ce chalenge a été créé pour que jouent des "amateurs" qui ne sont pas licenciés et dont on espère qu'ils rejoindront un club. Cette journée doit être un temps de convivialité mais on voit des équipes qui se « montent » comme si elles allaient au championnat du monde. Il est donc envisagé pour 2014, mais cela doit être confirmé, que dans chaque équipe figure au moins un joueur non licencié.

 

     Concernant les arbitres, la pénurie existante créé une situation  également critique dans certains secteurs (dont celui de Sarlat) La commission a traité uniquement de petits dossiers en 2013.

 

     Il est rappelé aux clubs qu’une réunion préparatoire à la gestion des concours se tiendra le 19 janvier.

 

     Le Président lance un appel aux clubs pour trouver de nouveaux annonceurs qui figureront dans le calendrier du CD 24 qui restera gratuit pour les joueurs (une discussion s’est ouverte sur ce point, doit-on le faire payer en plus de la licence pour les joueurs qui le veulent ou l'incorporer dans un prix augmenté?) 45 euros apportés par chaque club seraient déjà une avancée…

     Les championnats de Ligue se dérouleront à Périgueux les 19 et 20 avril 2014…si les problèmes avec la municipalité autour de la question du désherbage des terrains se résoudent.

     Quant à l’agression d’un joueur du CD 24(N. Bouty) au championnat de France, le spectateur (et licencié) incriminé a été très sanctionné par la fédération.

 

     Enfin le Président tient à préciser qu’il ne siège pas à la commission de discipline et qu’elle seule est souveraine ; seul le code de discipline fait foi. De même, il n’intervient pas dans la sélection des équipes Jeunes.

 

Bilan moral (secrétaire général):

                           Bergerac             Nontron              Périgueux           Ribérac                Sarlat

                               16 clubs               9 clubs                  9 clubs                  16 clubs               19 clubs

2012                      367                        299                        424                        564                        629

2013                      353                        289                        409                        551                        612

L’année 2013 totalise 2227 licenciés dont 981 vétérans masculins.

 

Rapport du corps arbitral :

Diminution régulière du nombre des arbitres et « sans arbitre, un sport ne peut pas fonctionner »

     Pas de candidature en 2013 ! Du jamais vu au CD24. 4 candidatures à ce jour pour 2014 dont une femme dans le district de Sarlat (Sonia) A noter que le district de Sarlat est le plus important du comité et dans ce district se trouvent le moins d’arbitres…

     Rappel : obligation de jouer toutes les boules. Cependant, en fin de partie, si l’adversaire estime qu’il a perdu la partie, on n’est plus obligé de jouer les boules.

 

     Quelques soucis en CDC et Coupe de France au sujet de la tenue des joueurs. C’est la couleur qui compte "et non pas le liseré en plus sur une tenue". Il est possible qu’une partie des joueurs du club soient habillé d’une manière et que l’autre partie le soit différemment (compte tenu des stocks existants ou n’existants plus, des difficultés d’approvisionnement et plus simplement pour éviter des frais supplémentaires aux clubs…)

 

Commission de discipline :

4 affaires qui ont mis en cause 8 joueurs. De 3 à 6 mois de suspension avec amendes, 5 peines avec sursis et mise à l’épreuve pendant 3 ans. 

     « la discipline c’est d’abord l’œuvre de chacun » « la commission de discipline dit le droit »

     A noter qu’un arbitre a pris 6 mois avec sursis et qu’un autre a préféré démissionné.

 

Rapport des éducateurs :

Les éducateurs organisent les championnats, les stages.

     En CDC, les équipes sont formées par les éducateurs. Il est demandé que les Présidents de clubs s’investissent davantage dans les Jeunes.

Le CD 24 est le seul département de la ligue qui forme les équipes. Bientôt, il sera demandé aux clubs de le faire ( ce qui suppose qu’il y ait un suivi à l’échelle du club) d’où la nécessité que chaque club possède au moins un initiateur.

 

Tarif des licences 2014 :

Il a été voté l’augmentation du prix de la licence à 3 euros (seulement 0,82 reviennent au CD 24) (64 oui, 26 non, 5 nuls)

 

Rapport financier :

 On retiendra juste que les temps sont difficiles et que l’heure des économies est venue.

Nicolas et Alain.

Trophée des Villes : Victoire exceptionnelle de BOUTY et GARCIA sur QUINTAIS- LUCIEN !

 

Les 01, 02 et 03 Novembre se déroulait le trophée des villes à Valence d’Agen (47) L’équipe du CD 24 était composée de Nicolas BOUTY, Alain GARCIA, Christophe ZAUZERE et Lucas DESPORT (jeune) .

 

L’équipe dans son ensemble a effectué un excellent parcours bien qu'éliminée par celle de la ville de  Dreux ( SUCHAUD, QUINTAIS...) qui a remporté par ailleurs cette compétition.

 

Dans le concours complémentaire, l’équipe périgourdine a perdu en demi-finale battue par l’équipe toulousaine vainqueur du complémentaire  face à Gourdon et son tout nouveau champion de France, Sébastien DA CUHNA.

 

Jouer QUINTAIS est déjà un fait en soi mais battre cet extraordinaire joueur relève toujours de l’exploit !

C’est bien cet événement que nous retiendrons de cette compétition ; la partie fabuleuse effectuée pendant les huitièmes de finale et qui a vu la victoire en
doublette (13 à 7) de Nicolas et Alain face à QUINTAIS et LUCIEN.

Dans cette partie Philippe QUINTAIS a tiré pour sortir le but à 4 reprises et pour ne pas perdre. Finalement, la doublette du multiple champion du monde s’ est inclinée devant nos champions locaux qui pour cet exploit méritent toutes nos félicitations.

 

Plus d'info sur Boulistenaute.

 

Coupe de France / 4ème tour : SARLAT  (24) / GOURDON (46)


 Les  supporters du club sarladais n’espéraient pas meilleur tirage ! Ils ruminent déjà de plaisir à voir les joueurs locaux se mesurer à l’équipe finaliste de la Coupe de France 2013. Parce que c’est un magnifique spectacle qui nous sera proposé. En tout cas, les acteurs ne manquent pas de talent pour réjouir les aficionados du beau jeu.

 

Il est probable que le Président Alain GODARD proposera une équipe lotoise qui  ressemblera  à celle qui fût opposée aux  champions de la Ronde de Metz menée par Claudy WEIBEL en finale de la dernière Coupe. Une pléiade de joueurs titrés au niveau régional, national  et  même mondial avec Simon CORTES : Nadège BAUSSIAN championne d'Europe espoir et championne de France, Stéphane DELFORGE jeune joueur et déjà ancien champion de France, Sébastien DA CUNHA actuel champion de France Tête à Tête,  Michel LAFOND, Christophe PENCHENAT, Christophe VIELCASTEL.

 

Face à cette armada l’équipe sarladaise sera un outsider conquérant avec des joueurs capables de se hisser au meilleur niveau comme  Alain HECHAZO et Xavier GARGAUD, champions doublette du CD 24 en titre, Dominique JOUBERT joueur aux multiples participations aux championnats de France et encore Jérémy ROUSSET titré dans les catégories jeunes et joueur d’avenir. Des joueurs locaux qui devront individuellement et collectivement se surpasser pour entrevoir l’espérance de la victoire. Mais cela, ils le savent déjà.

 

La rencontre se jouera vendredi 27 septembre à 19H00 sur les terrains sarladais.

 

Les autres matchs des équipes du CD 24:

Boutonaise (33)       Bergerac (24)

Castelmoron (47)    Saint-Astier (24)

La bastide (82)        Montanceix (24)

 

Une initiative intéressante pour les jeunes avec le CD 24.

 

Le CD 24 accompagnera un groupe de jeunes joueurs de Pétanque au championnat du Monde Jeunes qui se tiendra à Montauban, fin août 2013.

Avant de goûter aux plaisirs de voir évoluer leurs égaux dans une compétition mondiale, le CD 24 proposera un stage sur les terrains du club de Montignac du 26 au 29 août.

Avec 6 jeunes périgourdins retenus pour la sélection de ligue et 2 autres joueurs de la ligue d'Aquitaine, l'équipe nationale du Canada et celle de Côte d'Ivoire participeront aussi au stage.

Et comme il s'agit de jeunes, le comité de la Dordogne proposera également une initiation au Jeu Provençal, de la natation et un parcours en canoé sur la magnifique Vézère.

Voilà de quoi intéresser les talents de demain et les jeunes en général.

Félicitons les initiateurs de cette heureuse inovation pour la diversité des activités.

 

PS : Merci aux organisateurs s'ils pouvaient nous envoyer 2 ou 3 photos.

 

 

Ca bouge dans le district !

Un récent article paru dans le quotidien Sud-Ouest met en valeur l’équipe féminine du club de Montignac. L’occasion est trop belle pour souligner, encourager et soutenir le même chemin   que semblent  prendre désormais quelques clubs du district de Sarlat.

Le cœur du contexte réformateur dans lequel se  pratique désormais  la  pétanque est l’aspect sportif de l’activité. Cette orientation fortement revendiquée met notamment en valeur la notion d’aventure  collective dans laquelle les mots « équipe » et  « club » deviennent souverains. Ce souhait de changement pour dynamiser une discipline en perte d’adhérents et dont les joueurs désertent les traditionnels concours de club s’est traduit par  la création du championnat des clubs et de la Coupe de France, nouveautés qui ont bouleversé quelques habitudes ancestrales. Il suffit d’observer la valse des mutations et la recherche des sponsors engagée par les clubs pour mesurer les premiers effets. Joueurs et Club se pensent désormais différemment.


Le club du district de Sarlat qui a ouvert la voie restera  celui de Saint-Julien de Lampon. Le premier, il a su grouper dans un esprit d’équipe des joueurs et des joueuses de bons niveaux des clubs environnants, du nord du département et même du Lot. Il a connu de bons résultats en championnat de Club en se hissant en CNC 2. Cette année, il  conforte encore la valeur de son niveau en obtenant des résultats en championnat départemental -  titres en sénior Triplette et en Doublette mixte.

Cette année aussi, le club de Montignac met en avant ses ambitions et l’aspect compétitif de la discipline. Son équipe féminine s’est profondément renforcée avec la venue d’une quart finaliste au championnat d’Aquitaine, de deux championnes de la Dordogne et d’une championne d’Aquitaine en doublette mixte.

Un troisième club, celui de Sarlat  affiche aussi ses appétences en procédant à un recrutement conséquent. Son équipe phare est invaincue en CDC et en Coupe de France et compte parmi ses joueurs, les champions départementaux Doublette séniors 2013. La venue d’autres joueurs très compétitifs est déjà envisagée pour la prochaine saison. Pour accompagner ce changement,  le club développe sa recherche de sponsors maintenant nécessaire à la réalisation d’une ambition sportive désormais raisonnée et collective.


Saint-Julien, Montignac, Sarlat, les clubs du district bougent  et ne veulent pas devenir  les orphelins de la Pétanque de  demain. Et c’est une bonne nouvelle !

Juillet 2013

Incident au Championnat de France Triplette à Béziers.

 

(Info du comité de la Dordogne)

 

Bonjour,

Ce week-end à Béziers (29 juin 2013) lors du championnat de France triplette masculin, notre ami Nicolas BOUTY a subi une agression d'un spectateur pendant une partie de poule.

Son équipe était opposée à une équipe de l'Hérault et après le repas les joueurs sont arrivés avec des spectateurs un peu turbulents.

A 9 à 3 en faveur de l'équipe de la Dordogne, un spectateur a demandé à Nicolas de se sortir. Nicolas lui a répondu qu'il était sur son terrain et qu'il jouait.

Le spectateur a sauté par dessus la barrière et l'a fauché en le faisant tomber par terre. 4 ou 5 spectateurs qui se trouvaient de l'autre coté du terrain ont traversé pour se mêler à la bagarre.

L'équipe de l'Hérault s'est interposée pour arrêter l’échauffourée. Après 50 minutes d'arrêt et surtout le passage de Nicolas au stand de la croix rouge, la partie a repris avec une équipe de la Dordogne diminuée (Nicolas ne pouvant plus tirer).

Ils ont finalement gagné la partie, mais se sont inclinés en sortie de poule en ne pouvant pas jouer à leur niveau.

La FFPJP a mené une enquête sur place et le responsable de l'agression va  être traduit en commission de discipline fédérale. Il est déjà bien connu des commissions de discipline et surtout il a une réputation de bagarreur.

Nicolas a passé des radios et son état est satisfaisant (pas de fracture des côtes, ni fêlure) Il a cependant une ITT d' une semaine.

Nous lui souhaitons un rapide rétablissement et un bon championnat de  France en doublette mixte.

Francis GARRIGUE

Comité Directeur de la F.F.P.J.P.

Président du Comité de la Dordogne

Sébastien au Master à Figeac.

Championnat de France, Tà T, 16 juin 2013 à Caen.

 

Les sarladais connaissent Sébastien DA CUHNA parce qu’il a gagné à plusieurs reprises le concours régional organisé par le club au mois d’aout. 
Cette année, Sébastien a décidé de débarquer près des cotes normandes, sur les terrains de pétanque de la ville de Caen.

Sébastien est le nouveau champion de France en Tête à Tête. En 32ème, il a battu notre champion périgourdin Gaétan MOTARD. Mais surtout, il a renvoyé -momentanément-  à leurs études boulistiques des figures déjà légendaires dans le monde de la pétanque : en 8ème, il a triomphé du jeune Dylan ROCHER, champion du Monde en titre puis en ¼ de Pascal MILEI. Ceux qui le suivaient pour la première fois, joueurs et spectateurs ont découvert sous ses vrais airs d’ado dilettante un compétiteur talentueux et sérieux. Chapeau, Monsieur !

Déjà, cette meme semaine,  à Figeac (46) Sébastien échouait en finale du Master devant un immense joueur, Christian FAZZINO, multiple champion de France (14 fois) et récent champion doublette en titre.

Voisin puisque licencié à Gourdon, et s’il le veut bien une nouvelle fois, nous accueillerons avec grand plaisir cet été en plus d’un joueur sympathique, un champion de France

MASTERS JEUNES 2013

 

Le jeudi (oui, un jeudi...) 13 juin, les Masters de Pétanque débuteront  leur tour de France avec, pour le sud-ouest,  une étape à FIGEAC (46) 8 équipes réuniront des joueurs de haut niveau et s'affronteront le long de la journée.

 

Mais, ce que l'on sait moins, c'est que le mercredi 12 juin se tient un tournoi pour les filles et garçons, licenciés et non licenciés, agés de 8 à 15 ans : le Master Jeune. Les inscriptions sont gratuites et peuvent se faire dès maintenant auprès de l'éducateur référent, Christian GRAMOND au 06 79 58 89 31 (inscription également sur place)

Francis GARRIGUE

 

 

Francis au sommet !

 

Francis GARRIGUE, actuel Président du CD 24, Président de la Ligue d'Aquitaine a été élu au nouveau Comité Directeur de la FFPJP pendant le 68ème congrès fédéral qui s'est tenu à Montauban(82) les 25 et 26 janvier 2013.

6 nouveaux membres, dont Francis, ont intégré l'équipe d'Alain CANTARUTTI, lui-même réélu Président de la FFPJP.

Félicitations et bon vent dans tes nouvelles fonctions.

 

PS : suite à cette nouvelle élection, Francis GARRIGUE a démissionné de sa fonction de Président de Ligue d'Aquitaine. Le girondin Patrick TASTET lui succède.

 

Un amateur "normal" !

 

François HOLLANDE à Rennes (35) lance le Pétanque Tour 2012,  action de promotion du sport Pétanque organisée par la FFPJP.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Pétanque Sarladaise