La pétanque au coeur du Périgord Noir PETANQUE SARLADAISE
La pétanque au coeur du Périgord Noir PETANQUE SARLADAISE

Interview de Roland FALOURD, arbitre national, par Jeff, janvier 2015.

 

 

Je crois savoir que tu es un peu sarladais...

Oui, j'ai habité la cité médiévale pendant mon adolescence de 1967 à 1976. Mon papa était cheminot à la gare de Sarlat. J'ai fréquenté le collège La Boétie qui jouxte le boulodrome et le lycée Pré de Cordy. J'ai joué au rugby au CAS de 1968 à 1972 en cadet puis en junior. Après le service national, je suis entré à la SNCF en 1974 à Paris pour suivre la formation de conducteur de ligne.

 

Quels ont été tes premiers pas avec le jeu de pétanque ?

A Paris 13eme ou j'habitais, entre les immeubles, il y avait des espaces propices au jeu de pétanque. Un jour, alors que j'étais au balcon, 3 personnes m'ont invité à venir les rejoindre sur le terrain et c'est parti de là. L'année suivante, j'ai suivi l'un d'eux au club de l'ASB12 à la pelouse de Reuilly face à l'espace de la foire du Trône. Puis j'ai déménagé et muté au club de Brétigny sur Orge, club que je n'ai jamais quitté depuis 1983.

 

Quel regard portes-tu sur la pétanque d'aujourd'hui ?

La pétanque vieillit en général. La catégorie des licenciés qui augmente tous les ans est celle des vétérans et tout est à cette image, et nos dirigeants à tous les niveaux et bien sûr les arbitres n'échappent pas à ce déclin.

 

Comment as-tu basculé vers l'arbitrage ?

J'étais membre du bureau du CSB pétanque depuis 7 ou 8 ans et lors d'un concours sur notre terrain, j'ai été « démarché » par un responsable du comité départemental de l'Essonne. Je me suis dit « pourquoi pas rejoindre le corps arbitral ? » J'ai passé successivement l' examen départemental puis celui de la ligue et en 2008, l'examen d'arbitre national.

 

Quelles grandes compétitions as-tu arbitrées ?

En 2011, la FFPJP a décidé de créer un pool d'arbitres qui seraient désignés pour officier dans les grandes manifestations comme les championnats de France, le Trophée des villes, les Masters et toutes les compétitions télévisées. J'ai été pré sélectionné par la fédération puis définitivement retenu après avoir passé différents tests et examens. Depuis que je fais parti de ce pool, j'ai la chance d'arbitrer 2 ou 3 championnats de France chaque année et aussi quelques beaux internationaux notamment ceux de Rouen, La Roche sur Yon, Vesoul, Gap, Capbreton, Bar le Duc, Melun, Sassenage...Les deux plus belles compétitions que j'ai arbitrées sont le Trophée des Villes à Nevers en 2011 où j'ai rencontré l'équipe de Sarlat et la Riviera Pétanque Show à Nice où l'on joue sur un merveilleux site en front de mer, sous les palmiers et avec les meilleurs joueurs de l’hexagone.

 

Est-que des qualités particulières sont requises pour prétendre à l'arbitrage ?

Évidemment la fonction d'arbitre demande du tact et de la diplomatie, un bon relationnel avec les joueurs et les dirigeants et avec tout le milieu de la pétanque.

 

Vivons-nous une crise de l'arbitrage ? Les arbitres sont toujours moins nombreux, toujours plus âgés et souvent de plus en plus contestés...

Oui, en règle générale l'autorité est de plus en plus contesté et dans tous les domaines. Les arbitres ne sont pas exempts de cet état de fait.

 

Une question provocante : Avec ton expérience de terrain, peux-tu nous dire si les joueurs de pétanque font l'effort de lire, connaître et comprendre le règlement ?

Je pense que nos joueurs ne sont pas très assidus à la lecture du règlement de jeu. Ils pensent que la pratique, c'est suffisant. Et nous, les arbitres, nous essayons d'être pédagogue sur les terrains et nous rappelons sans cesse les règles du jeu.

 

Le règlement évolue, parfois un peu rapidement au goût de certains. Qui réfléchie et qui décide finalement de la modification ou de l'ajout d'un point au règlement, un collège d'arbitres, le Président de la FFPJP ? Et est-ce que des expérimentations sont effectuées parce qu'après tout, une nouvelle règle peut s'avérer négative à l'usage?

Pour faire évoluer et tendre à adapter les lois du jeu à la réalité, nos différentes commissions nationales et internationales étudient puis proposent de nouvelles dispositions pour toujours promouvoir et améliorer nos disciplines que sont la Pétanque et le Jeu Provençal.

 

Le carton jaune ne semble pas toujours dissuasif et le port de jean interdit soulève des désapprobations...Crois-tu que certaines règles sont désuètes et que d'autres devraient être modifiées ?

Avant que le joueur reçoive un carton jaune, il lui est signifié qu'il vient de commettre une faute et il est invité à ne pas la renouveler. S'il récidive, il recevra alors un carton jaune. Je pense que cette mesure est tout de même dissuasive et que pour beaucoup de joueurs, elle aura un effet positif.

Oui, le port du jean interdit soulève des désapprobations. Son origine remonte au temps ou la mode était de porter des Jeans avec des manques de tissu et des franges. Cela n'était pas très convenable et il s'en est suivi cette mesure qui condamne tout le monde. Cette règle devrait être remplacée par l'expression « tenue correcte ».

 

Quelles sont pour toi les conditions requises pour dire qu'une journée d' arbitrage est réussie ou non ?

Pour moi, une journée d'arbitrage est réussie lorsque les joueurs ont respecté les consignes que je leur ai données et quand ils ont amélioré leur façon de faire surtout quand tout cela est fait sans contestation et dans la bonne humeur.

 

Avec les Masters, tu côtoient uniquement les grands joueurs. Avec les nationaux, l'hétérogénéité des niveaux est encore de mise. Tu as le regard particulier de celui qui est à la fois dedans et dehors, est-ce que tu te ranges parmi ceux qui professent une pétanque plus élitiste en développant des compétitions par catégorie de joueurs (Masters, trophée des villes, circuit PPF ...) ou bien avec ceux qui préconisent de continuer à mélanger champions et modestes joueurs ?

Les nationaux restent de belles compétitions qui permettent aux joueurs modestes de se confronter aux meilleurs. Et organiser des compétitions de haut niveau est très bien également, cela permet de médiatiser et de promouvoir notre sport. Il faut absolument continuer dans ces deux sens.

 

Les sponsors et les médias dans les grandes compétitions sont de plus en plus prégnants. Est-ce que cette situation entraîne un nouveau comportement des arbitres ? Est-ce que la présence des sponsors et des médias influent sur l'évolution du règlement ?

Le fait que les sponsors dans les grandes compétitions soient de plus en plus présents n'est pas une contrainte pour les arbitres. Au contraire, je dirai que cela contribue à les améliorer, à les mettre en valeur et à mieux les considérer. Et ils n'influent en rien sur l'évolution du règlement.

 

Quelle est la compétition que tu n'as pas encore arbitrée et que tu souhaiterais ajouter à ton palmarès ?

Les Masters ! une belle compétition que je n'ai pas encore arbitrée et que je souhaiterai ajouter à mon palmarès. Cela serait pour moi un bel aboutissement mais c'est la FFPJP qui désigne...

 

                                       Merci Roland pour ces quelques instants et au plaisir de te revoir bientôt dans le sarladais. Bonne continuation sur les terrains de France.   

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Pétanque Sarladaise