La pétanque au coeur du Périgord Noir PETANQUE SARLADAISE
La pétanque au coeur du Périgord Noir PETANQUE SARLADAISE

Saison 2016

Récit d'une nouvelle aventure au pays du Jeu Provençal.

 

Prélude : Qualification départementale

 

Ouf ! Cette place de finaliste départemental acquise à Sarlat propulse notre équipe à la participation des phases finales du championnat de ligue de jeu provençal à PAU (64) Les Fenicottero rosa 2016, Nicolas BOUTY Stéphane TEULET et Jérôme BERLUGFUE (voir article 2014 en dessous) vont affronter les meilleures équipes d'Aquitaine sous le beau ciel palois.

 

Odyssée aux phases finales ligue Aquitaine 2016

 

Acte 1 Immersion dans les éléments.

 

Vendredi 29 avril 14H00 Stéphane nous accueille à MUSSIDAN, dans sa demeure. Jérôme n'est pas en retard et Joël FAURE qui sera notre délégué participe aussi au voyage . Arrivée à PAU en fin d'après-midi sous un ciel menaçant. Avant de gagner l’hôtel, c'est le temps de la reconnaissance du parc des sports et des terrains de jeu ou se déroulera la compétition. On sait la relation particulière qu'entretien le joueur de boule avec la nature du terrain. Pour nous ça sera bitume et gravier.

De nature sage et raisonnable, nous retournons dans les chambres de bonne heure et passons une soirée tranquille.

 

Acte 2 Début de l'odyssée : en poules et sans sirènes.

 

Il pleut. Nous ne savions pas encore ou allait nous mener notre barque. Mais comme au début de toute nouvelle aventure, nous étions rempli d’espoir.

 

Tel Ulysse qui affronta les périls de la mer, pluie, froid, vent et grêle nous accueillirent à 9h00 pour débuter la compétition. Perchés en équilibre précaire sur notre pied d'appui, les conditions climatiques avaient décidé de se battre contre nous et contre tous les autres joueurs d'ailleurs.

 

Les dieux de la compétition avaient décidé que les parties de Poule se dérouleraient en 11 points. Considérant la longueur d'une partie de jeu provençal, cette décision paraissait sage.

L'équipe locale du club palois Pau Pasteur fut notre premier adversaire...et quitta le terrain avec 4 points dans son épuisette.

Voile au vent et flottant dans l'air radieux après cette entame réussie, notre équipe rencontrait en deuxième joute l'équipe landaise CHOQUART, championne de ligue en titre. A un moment ou à un autre, dans les récits antiques, les héros luttent toujours contre d'autres champions...et les terrassent. C'est le passage obligé pour créer le mythe. Dure bataille et bataille perdue à 8...sur le fil. Le capitaine Nico raconte « alors que nous avions la boule de gagne avec 2 points sur le tapis et dans la main de Stéphane le 11eme point, la dernière boule jouée ne conserve pas sa trajectoire et percute une boule devant le jeu de l'adversaire. Au lieu de marquer 3 points donc 11 en notre faveur, les adversaires ont ajouté un point et conclut. Grosse déception pour l'équipage périgourdin.

Mais le propre des héros c'est qu'ils rebondissent toujours et la partie de barrage allait être fatale pour les adversaires girondins menés par Richard JUZANX.

 

Une partie serrée et indécise se dessine au fil des mènes face à la triplette titrée et expérimentée de Canéjan. Ça rame pas fort sous l'effet contraire des vents et de la grêle pour notre équipe. Donc, on décide de tourner . Nico prends le tir et Jérôme l'appoint. Arrive la dernière mène avec un score en notre faveur 7 à 6. Distance de jeu 18 mètres, 2 boules en main et l'équipe décide de tirer 2 fois pour espérer engranger 3 points. Nico frappe la 1ere et Stéphane achève les travaux d'Hercule avec un magnifique carreau et un gain de 4 points. Arrivée au port à 20h00 et fin de cette première journée.

 

 

8h30 dimanche, jour du muguet. Les parties se jouent en 13 points et nous attaquons les demi-finales. Sous un ciel devenu bleu, le Lot-et Garonne rencontre celle des Landes qui nous avait acculés au barrage la veille, encore et pour quelques heures championne en titre. Une autre équipe landaise s'est hissée en demi, celle de LARREY, DUCOURNEAU et PRIBAT, c'est elle que nous allons jouer.

Démarrage très compliqué. Le soleil revenu nous éblouit-il ?. 6 à 0 au bénéfice des landais après seulement 2 mènes. Et tout va changer, s'inverser. Nous profitons d'une erreur des adversaires qui ne savent plus jeter le bouchon. Persévérance, courage et réflexion nous habitent désormais. Nous choisissons l'orientation et le placement du cochonnet en croisant les jeux et surtout nous ne quittons plus ce bouchon grâce à un pointage extraordinaire. Une belle Fanny...13-6

 

Sur le terrain voisin, le Lot et Garonne, BIANCHI, TAUZIN et CORTES accède à la finale.

 

14h15 ; S'engage la confrontation qui va conclure l'odyssée. 4H30 devant un public attentif. Contrairement à la demi, nous menons 8 à 4 mais les lot et garonnais savent aussi ramer fort et engrangent 6 points consécutifs pour mener 10 à 8. Le soleil est toujours au-dessus. A la 16eme mène nous décidons de tourner. Jérôme milieu passe au point, Nico devient milieu. Encore un pari payant. A la 17eme mène, Nico tire à 3 à une distance de 19 mètres et l'équipage revient au score en menant 11 à 10.. La mène suivante est très tendue autant pour les 6 joueurs que pour les supporters des deux bords, toujours présents jusqu'au dénouement.

18h45, TAUZIN engage une bonne boule à 60 cms face au bouchon (19 mètres). Jérôme est un peu long (1 mètre) derrière le but. Jérôme rectifie et gagne à 30 cms dans l'axe boule de l’adversaire/but. C'est donc une reprise d'une extrême importance que vient de réaliser notre pointeur. Impossible à l'adversaire de reprendre le point. Ils jouent toutes leurs boules en vain. Il reste donc 4 boules aux périgourdins pour glisser un point. Fort courant contraire pour Nico qui part à la dérive et perd 2 boules. Mais Stéphane tient fermement la barre et avec sang froid réussit à s’infiltrer entre les boules pour ajouter le 13 eme.

 

Envahissement immédiat du terrain par les jeunes périgourdins, les éducateurs, les membres du comité et les spectateurs qui rejoignent les dieux du jour. Remise des médailles, photos...puis retour à la maison.

 

 

Merci à Nico qui a relaté cette nouvelle aventure. Il ne lui manque plus  qu'à essayer la lyonnaise...

 

Bonne chance aux championnats de France.

 

Championnat départemental 2016 à Sarlat les 5 et 6 mars.

 

Pas d'équipe sarladaise homogéne cette année. Nos représentants sont associés à des partenaires venus des autres clubs du CD24 (panachage autorisé en Triplette seulement). Des poutres ont été déplacées, les services de la mairie ont revétu les espaces de terre et de bitume de quelques graviers bien venus, des terrains ont été tracés devant le boulodromme couvert et place de la Libération. Pourvu que le temps soit avec nous !

Saison 2014

Pétanque Sarladaise.

Championnat départemental 2014 de Jeu Provençal à Saint-Aulaye.


             Les ambassadeurs sarladais du jeu provençal en images.

En ce samedi ensoleillé, nos champions s'en sont allés vers les terrains de jeux eulaliens.
Arrivée sereine de l'équipe sarladaise suivie d'une rapide reconnaissance des adversaires.
Petit rappel : Le Jeu provençal se joue sur un pied...il en résulte une apparente ressemblance entre le joueur de boules et le fenicottero rosa.
Ce sport nécessite de trouver un juste équilibre.
encore faut-il être bien équipé.
A Sarlat, nos champions ont insisté sur l'entraînement...
...en toute amitié.
Ils ont beaucoup travaillé.
Ainsi préparés, ils étaient prêts pour sortir du lot...
...et aller au France. Cocorico !
Ils se sont beaucoup encouragés et félicités pendant les parties.
Ils n'ont jamais succombé aux coups de gueule,
et ont résisté à la sagacité impodérable des arbitres,
Finalement, nos champions ont perdu en quart de finale, honorablement mais démunis devant le ramage flamboyant de leurs adversaires.
Nos champions sarladais, Alain GARCIA, Jean-Christophe GODARD, Nicolas BOUTY... adoptés par la grande famille des fenicottero rosa !

 

 

 

Excuses de notre photographe qui a confondu joueurs de Jeu Provençal et fenicottero rosa (il a été renvoyé)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Pétanque Sarladaise